Catégories
Actualités

SAVE THE DATE – WEBINAIRE le 24 juin 2020 à 18h00

Rouge, blanc, rosé, de consommation rapide ou de garde …

Comment adapter le bouchon à votre profil vin ? 

Plus d’informations sur les modalités d’inscription dans les prochains jours !

Catégories
Actualités

Récolte et bilan carbone Bourrassé

Bourrassé conscient de l’impact de son activité sur l’environnement, a décidé de s’inscrire dans une démarche de développement durable. Son bilan carbone en est un parfait exemple. Zoom sur l’empreinte écologique de Bourrassé.

Le liège, un matériau écologique par essence

Le liège est une ressource naturelle, 100 % :

  • biosourcée ;
  • renouvelable
  • recyclable.

De la levée du liège au recyclage des bouchons en liège, chaque étape du cycle de vie du liège s’inscrit dans un cercle vertueux en faveur de la protection de l’environnement.

En effet, lors de l’extraction du liège, les chênes-liège ne sont pas coupés. Au contraire, le liège est prélevé avec le plus grand soin pour ne pas endommager l’arbre dont l’écorce aura neuf ans pour se régénérer. Ensuite vient l’étape de la fabrication des bouchons de liège avant de passer à l’embouteillage.

Le recyclage des bouchons de liège permet quant à lui de fabriquer entre autres des granulats utiles aux professionnels du BTP.

Opter pour le liège en tant que matériau est donc un choix respectueux de l’environnement.

Le processus de fabrication Bourrassé

Bourrassé a la volonté d’aller plus loin dans la protection de l’environnement. C’est pourquoi, en tant que fabricant de solutions de bouchage, l’entreprise a décidé d’optimiser l’ensemble de son processus de production.  

Ainsi, l’usine est autonome en eau. Cette ressource naturelle précieuse est puisée, filtrée puis traitée directement sur place avant d’intégrer la chaîne de production.

Concernant l’énergie, Bourrassé a fait le choix d’une énergie alternative et renouvelable : la poussière de liège issue du process de fabrication alimente les générateurs de vapeur. Celle-ci est utilisée à tous les stades de la production. La chaleur des fumées de combustion est également utilisée pour chauffer l’eau.

Le bilan carbone Bourrassé sort au vert

Grâce à tous ces choix, Bourrassé obtient un bilan carbone vert.

Cela signifie qu’avec 206 550 tonnes de CO2 captés par l’exploitation du liège, Bourrassé parvient largement à compenser les quelque 4 644 tonnes de CO2 émis de sa fabrication.

Cette performance lui permet d’ailleurs d’être reconnu par différents organismes de certification.

Bourrassé, un acteur de la protection de l’environnement certifié écoresponsable

Véritable acteur engagé en faveur de l’environnement, Bourrassé respecte de manière très stricte le Code International des Pratiques Bouchonnières (CIPB).

Sa rigueur et son innovation lui ont permis d’obtenir deux certifications :

  • SYSTECODE EXCELLENCE est une certification qui reconnaît l’application du CIBP avec des exigences encore plus contraignantes. Pilotée par la Confédération européenne du liège, elle est un gage de qualité des process et des produits. L’attestation est délivrée suite à l’audit annuel du cabinet indépendant qu’est le Bureau Veritas ;
  • FOREST STEWARDSHIP COUNCIL est une certification qui valorise la gestion durable des ressources de manière à garantir un équilibre entre la biodiversité et l’économie locale. 

Fort de son bilan carbone vert, et bien que ses performances en termes d’empreinte carbone soient déjà remarquables, Bourrassé ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. L’entreprise réalise des investissements de manière continue en faveur de la protection de l’environnement et du développement durable. Le prochain objectif du fabricant de solutions de bouchage de qualité est de réduire sa consommation énergétique de 6 % d’ici 2024.

Catégories
Actualités

5 idées reçues sur le bouchon de liège

Le bouchon de liège est connu de tous. Pourtant, malgré ses nombreuses qualités, il souffre de certaines idées reçues. Pour démêler le vrai du faux au sujet du bouchon de liège, nous répondons à toutes les fausses idées reçues rencontrées couramment.

Le bouchon en liège est néfaste pour l’environnement

FAUX

Contrairement à ce que l’on peut penser, le liège est un matériau qui s’inscrit dans une démarche de développement durable.

En effet, lors de la levée du liège, les chênes-liège ne sont pas coupés. La durée de vie de ces arbres est particulièrement longue puisque le prélèvement du liège ne se fait que tous les neuf ans et le coeur de l’arbre n’est pas touché.

De plus, les chênes-liège exploités présentent une grande capacité d’absorption de CO2 qui leur permet de régénérer le liège par photosynthèse. Ces forêts absorbant deux à quatre fois plus de CO2 que des subéraies non exploitées.

Enfin, les bouchons de liège sont 100 % recyclables.

Le bouchon de liège est imperméable

FAUX 

Le bouchon de liège est totalement étanche au liquide, mais il est perméable à l’air.

Sa constitution intrinsèque permet de laisser passer une petite quantité d’oxygène. Ce transfert de gaz participe au processus d’accompagnement harmonieux du vin, dans le temps.

Le bouchon de liège représente un coût important

Tout dépend du type de bouchon de liège. Le choix du bouchon de liège dépend principalement du vin à embouteiller (vin tranquille, de garde ou non, effervescent ou spiritueux). 

Le bouchon de liège donne un goût au vin

Le fameux “goût de bouchon”, mythe ou réalité ?

Ce terme fait référence à une odeur faisant penser au moisi lors de l’ouverture de la bouteille de vin.

Toutefois, en cas de vin bouchonné, le liège n’est pas forcément responsable. En effet, les conditions d’embouteillage et de stockage doivent être également contrôlés afin de trouver la source de contamination.

De plus, la présence éventuelle de la molécule à l’origine de ce mauvais « goût » (2,4,6 Trichloroanisole) est significativement moindre aujourd’hui. Cela grâce à la professionnalisation et à une maitrise accrue des process de fabrication. 

Le bouchon de liège est dépassé

FAUX 

Le bouchon de liège serait-il passé de mode, voire archaïque ? La réponse est non de toute évidence.

Le bouchon de liège est plébiscité par 83 % des consommateurs de vin en France. Il est même considéré comme un gage de qualité par 87 % d’entre eux.

Ce type de bouchon est certes traditionnel mais aussi moderne, faisant partie intégrante de l’image du vin qu’il accompagne.

Certaines idées reçues sur le bouchon en liège perdurent. Toutefois, force est de constater que le bouchon de liège est écologique, un facteur de réussite dans l’accompagnement du vin dans le temps et un gage de qualité aux yeux des consommateurs.

Catégories
Actualités

Pourquoi utiliser un bouchon en liège ?

Si près de 83% des consommateurs français plébiscitent le bouchage liège, le débat bouchon de liège et bouchon à vis ou synthétique perdure.

Alors que ce soit pour vos vins tranquilles, effervescents ou spiritueux, pourquoi devriez-vous utiliser un bouchon en liège ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir.

5 bonnes raisons d’utiliser un bouchon en liège pour vos bouteilles de vin

Le bouchon en liège apporte ses vertus naturelles au vin, mais aussi des avantages marketing et environnementaux.

#1 – Le liège préserve les arômes du vin dans le temps

Le processus de vieillissement du vin est long et complexe. Mais c’est aussi ce qui permet de distinguer les grands crus tels que les vins de garde.

Le bouchon en liège occupe un rôle actif dans ce processus.

En effet, le bouchon en liège est à la fois étanche au liquide et perméable à l’air. Ainsi, de manière très lente, l’air vient oxygéner le vin.

Cet échange gazeux, avec une pénétration d’oxygène lente et continue, impacte positivement l’évolution du vin : stabilisation de la couleur des vins rouges, assouplissement en bouche.

Il sera donc d’autant plus important de choisir un bouchon en liège de qualité pour sceller une bouteille de vin qui a vocation à être conservée plusieurs années avant d’être dégustée.

#2 – Le bouchon en liège permet une conservation couchée de la bouteille

Le bouchon de liège est parfaitement étanche au liquide. Même couchée, la bouteille de vin ne risque pas de se déverser.

Stocker la bouteille en position couchée permet de ne pas assécher le bouchon de liège, et garantit donc une évolution harmonieuse du vin dans le temps.

Le transfert de gaz se fait alors lentement pour que le vin puisse évoluer de la meilleure manière qui soit, sans voir sa durée de vie raccourcie.

#3 – Le bouchon de liège, gage de qualité aux yeux des consommateurs

Sachant que 87% des Français interrogés associent le liège à un vin de qualité́ supérieure, il est indéniable que cet élément traditionnel constitue un argument marketing.

Le bouchon de liège bénéficie d’une très bonne image aux yeux des consommateurs. Certains sont même prêts à payer plus cher une bouteille de vin avec un bouchon de liège, pour faire un cadeau par exemple.

#4 – Des avantages environnementaux

L’extraction du liège est un processus respectueux de l’environnement. Les chênes-liège ne sont pas abattus lors de la récolte. De plus, le bilan carbone de l’exploitation du liège est relativement bas.

Là aussi, l’argument saura convaincre les consommateurs de plus en plus sensibles aux questions environnementales.

#5 – Un atout marketing

Le bouchon de liège est personnalisable. Il est donc possible d’y inscrire le nom du cru et l’année de mise en bouteille.

Le bouchon de liège devient la signature du château.

Le bouchon en liège jouit certes d’une image traditionnelle, mais peut aussi être moderne et reste avant tout synonyme de qualité pour les consommateurs. Il permet de conserver le vin dans de bonnes conditions pour en assurer une bonne maturation.